Ils sont au plus près des malades. C’est eux que nous appelons en premier au moindre souci de santé, eux que nous fréquentons de l’enfance à la vieillesse et qui nous accompagnent ainsi tout au long de la vie. Parmi eux, certains sont chrétiens. Leur façon d’aborder le malade diffère-t-elle d’un médecin sans confession ? En cette Journée mondiale des malades, nous vous proposons un coup de projecteur sur deux médecins chrétiens.

Le film Médecins dans la ville de Frédéric Jacovlev – CFRT – 2017

Le docteur Jean-Louis Bavoux est diacre pour le diocèse de Paris. Médecin de ville, il assure également une permanence à l’hôpital Cochin. Le docteur Bertrand Galichon est médecin urgentiste à l’hôpital Lariboisière à Paris, où se côtoie chaque jour toute la détresse de la société. Chaque jour, il est confronté à la souffrance, à la dépendance, à la mort. Catholique engagé, il est un des piliers du service. En quoi le fait d’être chrétien impacte leur pratique, leur rapport aux patients ? Et comment cela se traduit-il au quotidien ? A l’heure des fractures, de l’indifférence ou des replis, en quoi ces deux médecins sont-ils des chrétiens dans le monde ?