Elles sont sœur, appartiennent à des communautés religieuses catholiques différentes et ont toutes fait le choix d’une vie de dévotion qui passe par les vœux d’obéissance, de pauvreté et de chasteté.

Les sœurs de Jérusalem, filmées à Paris, appartiennent aux Fraternités monastiques de Jérusalem. Nées en 1975, elles ont pour mission de s’insérer dans la réalité citadine de notre temps, d’y annoncer l’Evangile du Christ par le témoignage d’une vie vouée à la contemplation et à la charité fraternelle.
Au couvent de Bayonne, Mireille Darc a réussi à lier avec les sœurs carmélites un lien complice fait d’écoute et de respect. Les moniales partagent une vie d’oraison et de silence dans une dimension communautaire et missionnaire essentielle.
Les Xavières (dont le nom les rattache au jésuite saint François-Xavier) sont étroitement unies à la mission du Christ qui est de manifester aux hommes qu’ils sont aimés de Dieu et appelés à devenir ses enfants. Sœurs apostoliques, elles vivent en communauté au cœur des réalités du monde, comme ici dans un HLM de la banlieue de La Rochelle.

Après des portraits de femmes mises en marge de la société, Mireille Darc s’est intéressée aux religieuses, portée par son intérêt pour toutes les figures féminines. Elles sont jeunes postulantes et novices, sœurs âgées ayant prononcé leurs vœux perpétuels, les unes portent l’habit religieux d’autres non, certaines travaillent à l’extérieur de leur communauté, d’autres ne quittent pas l’enceinte du couvent. Mireille Darc a cherché à capter les instants de leur vie « extraordinaire », à écouter les réponses aux questions qu’elle a posées aux sœurs, pour comprendre le sens du chemin particulier qui les a conduit à « épouser le Christ ». Car faite de renoncement et de solitude, de travail et de prière, la vie d’une femme qui « prend le voile » interpelle, surtout dans notre société actuelle. Anne Francq, aujourd’hui professeur de philosophie, témoigne des difficultés de la vie qu’elle avait pourtant choisie. Entrée au couvent à 19 ans, elle y est restée 7 ans avant de rompre ses vœux.

« Vivre d’Amour » : un film pudique et respectueux sur la vie de ces femmes fortes et fragiles, humaines qu’on appelle des sœurs, heureuses de consacrer leur vie à Dieu, leur chemin de bonheur ! Les épouses du Christ n’en restent pas moins femmes, conscientes de leurs limites, de leurs doutes.

Une production : CFRT/ Miss Luna Films