Jean-Baptiste Seguin, frère Lasallien et professeur à la retraite, dispense avec Emilie, jeune institutrice, des cours d’alphabétisation aux immigrés. Un engagement volontaire d’un an au sein de la communauté des Frères Lasalliens dont le charisme est le service aux exclus par l’éducation.

Permettre aux enfants des gens du voyage de suivre l’école sans la fréquenter : c’est la vocation des antennes scolaires mobiles. Marine, institutrice, travaille avec Emilie dans un camion-école. Jeune volontaire, elle y trouve l’occasion de réfléchir à son métier tout en honorant sa mission lasallienne.

Institutrice à l’école primaire lasallienne Oscar Roméro, Gwenaëlle travaille avec des enfants en grande difficulté scolaire. Enseigner dans une classe à effectif réduit lui permet d’adapter les leçons et de créer des liens attachants avec les enfants. Ségolène, jeune volontaire lasallienne, l’aide dans sa mission et réfléchit ainsi à ses motivations professionnelles.

Au collège lasallien Oscar Roméro, Pierre Marie poursuit l’atelier théâtre débuté lors de son volontariat. Avec Barbara, étudiante, il amène les jeunes en échec scolaire à s’exprimer par d’autres moyens que l’oral ou l’écrit. Une réussite pour ces jeunes qui retrouvent le plaisir d’apprendre.

Emilie et Ségolène ont choisi de vivre dans la communauté des Frères Lasalliens pour des raisons différentes, la foi n’étant pas leur motivation première. Mais à côtoyer ces hommes religieux, elles se sensibilisent à la vie spirituelle.

Une production : CFRT/ DECOUPAGES