Texte intégral :

Littéralement, ce mot grec signifie « bonne nouvelle » (eu-aggelion).

Qu’y a-t-il donc de bon et de nouveau dans ces quatre écrits qui fondent la foi chrétienne ? Sont-ils des histoires de la vie de Jésus ? Si c’est le cas, pourquoi sont-ils différents les uns des autres ?

Ces quatre textes sont avant tout les témoignages de foi de ces convertis du Judaïsme ou du paganisme qui ont cru en Jésus-Christ fils de Dieu, mort et ressuscité pour le Salut du monde.

L’importance de ces textes est de proposer à tout homme une Voie nouvelle, fondée sur la vie de Jésus, fils de Dieu et sur sa parole. La bonne nouvelle est claire : aujourd’hui, il est possible avec le Christ d’être libéré de toutes entraves pour passer à une vie nouvelle. Tout cela est possible à quiconque croit en Jésus, car il n ‘y a pas d’autre nom à invoquer pour être sauvé (Actes 4,12).

Comme tout texte écrit, l’Evangile est source de débats et d’interprétations. Nous ne sommes donc pas prisonniers d’un texte car notre foi de Chrétiens repose sur Jésus-Christ seul ! Rassemblés en Eglise par le Christ, fortifiés par l’Esprit saint, c’est en Eglise que ces textes doivent être lus, contemplés et interprétés.

Voici donc cette « Bonne Nouvelle » contenu dans ces écrits : Dieu veut faire de nous ses enfants ! C’est ainsi que l’Evangile attire depuis son origine et construit la Communion des Saints.

Une production : CFRT / REVIVAL prod / France Télévisions

Crédits : Musique originale : Thomas Pouzin
Avec la voix de Fitzgerald Berthon