La Pesanteur et la Grâce, Attente de Dieu, Intuitions pré-chrétiennes… Les titres des livres de Simone Weil révèlent quelque chose de son cheminement intérieur. Mais c’est après sa mort que ses proches ont découvert toute la profondeur de sa quête spirituelle.
Philosophe, elle voulut aussi “faire l’expérience du réel” : son oeuvre est une pensée et une action. Mais c’est sans doute sa philosophie de la condition humaine qui lui fit pressentir des besoins, des désirs qui ne sont pas seulement ceux du quotidien. Une “philosophe au travail”.
Simone Weil demeure inclassable sans doute parce qu’elle a voulu unir des mondes qui souvent s’ignorent. Élève d’Alain et auteur de livres à la pensée exigeante, elle a voulu se confronter au monde du travail et aux combats de son temps. Issue d’une famille juive agnostique, saisie par le message chrétien, mais sans se convertir, elle a bouleversé les croyants qui l’ont rencontrée.
“Il me paraît impossible d’imaginer pour l’Europe une renaissance qui ne tienne pas compte des exigences que Simone Weil a définies.” “Simone Weil est la réponse à la modernité.
D’Albert Camus, son éditeur, à Gustave Thibon, dont elle fut l’amie inattendue, le testament de Simone Weil ne cesse d’impressionner par son actualité, son urgence et sa passion.

Une production : CFRT/ France2/ Zadig Productions