Récemment, le pape François s’insurgeait, mettant en garde son auditoire de voir se transformer « le service des uns en pouvoir et le service des autres en servitude ». Il n’admettait pas l’idée de voir pouvoir et autorité trop facilement entrer en interférence. Car en effet, elles sont nombreuses les femmes, ces religieuses, qui, dans l’Église, n’ont pas encore voix au chapitre. Et lorsqu’elles veulent prendre la parole, les hommes les font taire.

Ce film cherche à comprendre l’origine d’une telle situation. Car si depuis Vatican II, les femmes travaillent davantage à des postes à responsabilité, la question de leur place dans l’Église reste tout de même à un niveau programmatique. Il y a des peurs, des résistances qui les maintiennent dans une invisibilité aveuglante.

Très tôt, au 19ème siècle, Elisabeth Cady Stanton, qui militait pour la reconnaissance des droits des femmes, se penchait sur le texte biblique pour étudier comment la religion faisait taire les femmes. À sa suite, ce film donne la parole aux exégètes, des femmes mais aussi des hommes, qui poursuivent la lecture du corpus biblique d’un point de vue féminin, pour envisager une autre place des femmes dans l’Église.