Des scouts marins de Paris et de Rouen, âgés de 14 à 17 ans se retrouvent à la Rochelle pour 3 semaines de navigation sur 10 bateaux de compétition. Sébastien, chef de bord de son bateau doit veiller à la sécurité de ses 5 coéquipiers aux connaissances rudimentaires. Il dépend lui-même du chef de flottille. Claire, chef scout marin, a emporté sa guitare et chante, pour elle une autre façon de prier.

Capucine au cours d’une cérémonie sur la plage s’engage à vivre en pionnière et à défendre les valeurs chrétiennes. La vie de scout marin développe l’amitié, le respect, le courage et la solidarité. Claire veut faire grandir chez les jeunes cet apprentissage du vivre ensemble, mais aussi la vie dans la nature, la prise d ’ initiatives.

La loi scout est inspirée de l’Evangile, donc la promesse est une promesse chrétienne. Le scoutisme est une école de vie mais aussi une école de foi, même si les scouts ne sont pas forcément pratiquants.

Au Fort Médoc, des milliers de scouts se retrouvent à l’occasion du centenaire du scoutisme marin. Il sont venus en voiliers mais aussi en bateaux à rames, comme ces mousses de Bordeaux qui ont descendu le canal du midi, 14 jours de navigation, sur leur pinassotte. Ils développent ainsi audace, entraide et esprit d’entreprise. La première loi des scouts est de mettre son honneur à mériter confiance.

A la fin du camp, la maîtrise, à savoir les chefs scouts et les chefs de bord reçoivent les scouts un par un en conseil. Ils assistent ensuite à une messe pour le centenaire du scoutisme marin, une occasion de méditation sur le sens de leur vie. Pour Claire, le scoutisme est l’incarnation de sa foi : c’est vivre ses engagements dans le service aux autres.

Pour en savoir plus sur le Scoutisme marin

Une production : CFRT/ DECOUPAGES