Formé par les jésuites, prêtre, enseignant, Jean-François Régis rêvait de partir en mission au Canada. C’est au Puy et dans les montagnes du Vivarais qu’il va finalement exercer ses talents de catéchiste, de prédicateur, de confesseur au sacrifice de sa santé, bravant la rudesse du climat montagneux en hiver. Infatigable missionnaire rural et itinérant, il rassemblait les foules par l’inspiration divine de ses prêches. Sa charité et son humilité l’ont rendu attentif aux pauvres et aux faibles. Il est ainsi devenu le patron des dentellières. Dans un pays en proie aux guerres de religions, il a su convertir des protestants à sa foi catholique par le seul effet de sa prédication. Son rayonnement et sa popularité ont traversé les siècles. Nombreux sont les pèlerins qui se recueillent aujourd’hui sur son tombeau à Lalouvesc où il a trouvé la mort le 31 décembre 1640. Une figure spirituelle d’hier pour aujourd’hui.

Une production : CFRT/ France2