A l’occasion du 500ème anniversaire de la Réforme de Luther, le CFRT/Le Jour du Seigneur et Présence protestante avec France Télévisions, proposent un documentaire sur les mouvements de réforme qui ont marqué le XVIe siècle.

Le 31 octobre 1517, le moine augustin Martin Luther publie ses « 95 thèses » sur les portes de l’église du château de Wittemberg. Luther affirme que, sous l’emprise du péché originel, l’homme est incapable d’œuvrer pour son salut. La foi seule, qui lui est accordée par grâce divine, la sola gracia, suffit à le sauver. Cet acte vise à réformer certaines pratiques de l’Eglise, et notamment le système des indulgences, qui laissait penser aux fidèles qu’ils pouvaient ainsi raccourcir leur temps de séjour au purgatoire.

La volonté de réforme de Luther s’inscrit dans un mouvement plus large en Europe. Parmi eux, celui de l’évêque de Meaux, Guillaume Brissonnet, qui veut relever le niveau d’instruction des prêtres et donner aux fidèles un meilleur accès à la Bible. C’est aussi le cas d’Erasme qui, avec sa traduction du Nouveau Testament, pointe du doigt les incohérences existantes entre les textes grecs originaux et la Vulgate.

Ces mouvements de réforme pousseront le Pape à ouvrir en 1545 le Concile de Trente, qui permettra à l’Eglise de se positionner face au protestantisme grandissant en réaffirmant la doctrine catholique, mais aussi en ouvrant de nouvelles perspectives pour les chrétiens.

Cinq siècles plus tard, alors que le Pape François et l’évêque Munib Younan, le président de la Fédération Luthérienne Mondiale, prient ensemble à Lund en Suède dans la joie d’un dialogue retrouvé, ce documentaire donne à réfléchir et pose encore de nombreuses questions.