Au cœur de Paris, l’église Saint-Denys du Saint-Sacrement contient un petit bijou, un tableau d’une valeur inestimable : la Pietà d’Eugène Delacroix, peinte en 1844. L’œuvre, une peinture à l’huile réalisée directement sur un mur, est achevée en 17 jours seulement par Delacroix, qui se définissait comme un athée convaincu. Père Maxime Deubergue, vicaire de l’église, explique sens et la profondeur de cette descente de croix après la mort de Jésus, le rapport du peintre à la foi et à la religion, ainsi que la place occupée par cette Pietà dans son œuvre.