À l’image des premières communautés chrétiennes, une quinzaine de familles ont mis leurs biens en commun, conciliant démarche de foi et volonté de changer la société. C’est à quelques kilomètres de la côte d’Opale, dans le Pas-de-Calais, que François Marty a créé la communauté de l’Annonciation, au début des années 80.  À l’époque, avec sa femme et un ami prêtre, ils accueillent de jeunes SDF de passage… Rapidement, il imagine les remettre au travail. Quelques années plus tard, la communauté fait donc l’achat d’une immense scierie en dépôt de bilan. Aujourd’hui, la scierie emploie près de 300 anciens chômeurs, qui fabriquent des palettes et des maisons en bois pour le logement social. Bien que l’entreprise se soit considérablement développée, son objectif est le même : sortir de l’exclusion des personnes sans emploi et les aider à se réinsérer.

Plus qu’une alternative au système productiviste, plus qu’une réussite dans le domaine de l’économie solidaire, cette communauté vit une foi incarnée, dans la continuité du livre des Actes des Apôtres (2, 42) : « Ils persévéraient dans l’enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain et dans les prières. Ils avaient tout en commun. »

François Marty, un des fondateurs du Chênelet, et plusieurs résidents de la communauté, témoignent du cheminement qui les a conduits à ce choix de vie. Un acte de courage et de résistance dans le contexte de crise actuel.

Une production : CFRT