Sur un air de blues, la geste des agriculteurs sans-terre du Nordeste brésilien chante leur lutte contre les riches propriétaires terriens. La constitution de 1988 stipule pourtant qu’est « passible d’expropriation, la propriété privée qui ne remplit pas sa fonction sociale ». Face à cette situation d’extrême misère, le père Joao Maria a pris le parti évangélique d’aider les sans-terre au risque de périr sous le coup des balles des catangas. Ces hommes armés sèment la terreur dans les campements installés aux lisières des propriétés. Fort de leur bon droit, de leur courage, de leur foi, les sans-terre continuent à espérer qu’ils finiront par vivre dignement du travail de leur terre et donner ainsi un autre avenir à leurs enfants. Un message porté par la voix de Maria, une femme que l’on découvre dans son quotidien qu’elle ne regrette pas car la terre c’est la vie.

Une production : CFRT/ France 2