Les moines ont choisi une vie d’oraison dans la clôture d’un monastère. Entre vie en communauté et prières collectives et solitaires, les orants vivent, tout au long de leurs existences, cet équilibre délicat. Chaque monastère fonctionne comme une famille avec des règles particulières, propres à son histoire et à sa culture, aux personnes qui la composent.

Témoigner de son engagement, dire son quotidien et son cheminement spirituel. Au rythme d’une journée telle que saint Benoît l’a codifiée il y a quinze siècles, avec les gestes, les bruits et les images d’un monde si différent, ces “quêteurs d’absolu” nous racontent ce qui les fait vivre. Alors que le film Le grand silence montrait en peu de mots la vie des chartreux, Les Veilleurs donnent la parole à ces moines qui ont fait vœu de silence. Le témoignage d’un moine qui a quitté l’abbaye permet d’aborder cette question de l’engagement dans la vie monastique, engagement qui résonne sur les nôtres et dans nos vies. Qu’est-ce qui appelle, tient et retient ou ne retient plus quelquefois au monastère ? Un film qui dit la réalité humaine vécue derrière les murs de la clôture.

Une production : CFRT/ France Télévisions/ Les Films d’ici