Bertrand trouve que le père Moreau a fait preuve de vulgarité en traitant les enfants de choeur de “petits cons” ou en disant que les réunions de conseil paroissial “l’emmerdent”… Sous couvert de sincérité, n’y aurait-il pas un entre-deux à trouver entre langage châtié et vulgarité ?

Une production : CFRT