Par un décret rendu public le 27 janvier 2018, le pape François a reconnu les vertus héroïques de Madeleine Delbrêl, étape importante vers sa béatification. Découvrez cette femme d’exception, une laïque, militante chrétienne en milieu communiste, qui a vécu, des années 30 à sa mort, l’Evangile au coin de la rue. Une expérience missionnaire pour aujourd’hui.

En 1994, 30 ans après la mort de Madeleine Delbrêl, d’Ivry-sur-Seine à Mussidan où elle est née en 1904, le réalisateur Jean-Claude Salou est allé à la rencontre de cette figure ordinaire de la sainteté. Questionnant les témoins qui ont partagé ses aspirations sociales et spirituelles, écoutant ses écrits sur Dieu, la foi, l’humanité, l’Eglise, il parcourt la vie d’une femme chrétienne profondément inscrite dans l’histoire de son temps et qui ayant rencontré Dieu a cherché à le partager.

Pionnière de l’ouverture de l’Eglise catholique au monde ouvrier, elle côtoie les communistes que seul l’athéisme sépare d’elle, défend le mouvement des prêtres ouvriers, prend fait et cause pour l’injustice sociale en travaillant comme assistante sociale. Sans ni vouloir convertir ni jeter l’anathème, Madeleine Delbrêl a séduit tous ceux qui l’ont connu. Par sa façon de vivre l’Evangile, elle ouvre la voie à une aventure missionnaire qui engendre et engendrera de future vocation

Une production : CFRT/ France 2