Cantatrice et professeur de pose de voix, Marie-Louise Aucher (1908-1994) a découvert les correspondances vibratoires entre le son et corps humain. Elle établit une échelle de sons qui rejoint certains points énergétiques de la médecine traditionnelle chinoise. Grâce à d’éminents professeurs – chercheurs et médecins – elle fonde la psychophonie, démarche novatrice dans l’enseignement de la pose de voix. Elle a développé cette connaissance en milieu hospitalier, où par le son on parvient à réaliser des massages internes.

La foi sous-tend la réflexion de Marie-Louise Aucher. Après son schéma sur l’énergie qui se distribue dans le corps humain en épousant la forme de la crosse épiscopale, elle commente la phrase biblique “Le Verbe s’est fait chair” qui résume très simplement l’incarnation : “à nous de préparer notre corps pour que les choses les plus spirituelles y descendent : nous sommes un tabernacle du Dieu vivant”, dit-elle.

A 80 ans, elle organise encore des sessions de chant à Sancerre où elle vit avec son mari. Les séquences en atelier élèves-professeurs de psychophonie sont entrecoupées de moments d’interviews, d’une visite à la basilique de Vézelay qu’elle regarde et commente avec les yeux de la psychophonie (le portail et le linteau du Christ en gloire), de morceaux de sa composition comme celui pour accompagner les mourants, et d’une séance de chant populaire.

Une production : CFRT/ Antenne 2