Il nous choque lorsqu’il éclate en particulier dans notre vie chrétienne. Comment doit-on appréhender le scandale ?

Le scandale dans l’Evangile, c’est l’événement qui a pour conséquence la chute d’un disciple. Le Christ a des paroles particulièrement sévères pour ceux qui font tomber les autres, notamment les plus petits. “Si quelqu’un scandalise un de ces petits qui croient en moi, il vaudrait mieux qu’on lui mette une meule au cou et qu’on le jette à la mer…” (Mt 18, 05-9) Mourir noyé et sans enterrement : voilà de quoi choquer son auditoire. Le Christ condamne donc avec violence ceux qui dans l’Eglise pourraient faire tomber les disciples les plus jeunes ou les plus fragiles. Il prévient les grands et les forts dans la foi : leurs paroles ou leurs actes ne doivent en aucun cas être une occasion de chuter. Car cette chute n’a pas pour conséquence qu’une simple blessure, elle est bien plus grave car elle entraîne chez le disciple scandalisé la mort de la foi, la fin de la relation de confiance en Dieu.