Texte intégral :

Si nous le répétons bien souvent, savons-nous vraiment pourquoi Jésus est LE Sauveur ?

« Il en a sauvé d’autres, qu’il se sauve lui-même ! » Ultime raillerie que les puissants de ce monde lance à Jésus alors qu’il est crucifié et que tout semble perdu. Jésus sauveur ! est un cri que nous pouvons nous aussi pousser lorsque tout semble perdu.

Le mot « soter » en grec, désigne d’abord le médecin, celui qui guérit les corps, qui apporte le salut, autrement dit la santé physique. Depuis l’Antiquité, les Grecs ont fait un lien très fort entre la santé du corps et celle de la « psychè », l’esprit ou l’âme.

Dans l’Evangile, malades et pêcheurs de toutes sortes ne se trompent pas en faisant instamment appel à Jésus comme Le Sauveur. Lorsque Jésus sauve, il n’accomplit pas seulement des guérisons physiques et spirituelles : Jésus redonne une stature humaine à ceux qui étaient faibles ou exclus, il les relève et les réintègre dans la société.

Le Christ sauve tout homme et tout l’homme. Son Salut n’est pas une rémission passagère, il remet l’homme debout et lui donne sa dignité d’enfant de Dieu.