En 1981, à l’occasion de la première fécondation in vitro en France, la manipulation de l’embryon est une situation inédite et suscite un espoir potentiel de guérison pour les maladies incurables. 28 ans après, où en est la recherche sur l’embryon ? Est-ce pour les chercheurs un outil d’expérimentation comme un autre ?

A l’aube de la révision de loi sur la bioéthique en 2010, la question passionne les politiques, les philosophes, les médecins mais aussi les théologiens car le débat touche à des notions essentielles du début de la vie.

En 2010, Le Jour du Seigneur choisissait de donner la parole aux chercheurs, directement confrontés à la question, pour connaître leur point de vue. Chrétiens ou non, ils livrent leur avis de praticiens sur ces sujets sensibles. Une enquête mené auprès de 4 chercheurs biologistes français : Professeur René Frydman, chef du service gynécologie obstétrique à Clamart et directeur de recherche en reproduction ; Philippe Deterre, chercheur en immunologie au CNRS à Paris et prêtre ; Nicolas Forraz, a installé à Lyon un laboratoire sur les cellules-souches de sang ; Stéphane Viville, chercheur en embryologie à Strasbourg. Tous participent à la réflexion sur la recherche sur l’embryon.

Une production : CFRT/ France télévisions