Comment l’Eglise catholique et la Vatican ont-ils accueilli la déclaration de la guerre en août 1914 et comment l’ont-ils accompagné ? Récit de Xavier Boniface, historien spécialiste de la Grande Guerre et des religions.

Une décennie après les “lois laïques” puis la loi de  séparation des Eglises et de l’Etat, l’Eglise prend part à l'”union sacrée” pour qu’ensemble croyants ou non fassent front à la guerre. A Rome, le Saint-Siège ne veut pas prendre parti puisqu’il y a des catholiques dans les deux camps. Pie X puis Benoît XV préfèrent en appeler à la paix blanche, sans vainqueur ni vaincu. Un demi siècle plus tard, Paul VI lancera à la tribune de l’ONU “Plus jamais la guerre”.