« Avez-vous remarqué que le prêtre qui préside la messe a une place bien précise ? Il dirige l’assemblée et la prière depuis le siège de présidence. Le siège est l’héritier du plan de la basilique romaine et donc du sénat. Aujourd’hui, il suffit qu’il soit fixe, digne et suffisamment beau. En harmonie avec l’espace où il se trouve, le siège dit l’autorité de celui qui l’occupe. Quand il s’agit d’une cathédrale, on l’appelle « cathèdre » : c’est le siège de l’évêque. Dans l’église et pour l’église, la fonction de présidence est essentielle : elle permet à chacun d’occuper sa juste place. Tous ne font pas tout. N’est-ce pas le Christ siégeant à la droite du Père que l’on voit quand l’assemblée chrétienne est présidée ? »