Danielle Brunon est une chef d’entreprise. Elle est aussi une convertie. Au terme d’un long parcours spirituel fait de doutes et de résistances, elle a reçu le baptême àl’âge de 35 ans. Désireuse d’approfondir sa foi, elle se lance ensuite dans des études de théologie. Pendant des années, en parallèle de son activité professionnelle de consultante en communication, elle découvre sur les bancs de l’Université un monde qui la fascine : celui de l’exégèse, l’étude de la parole de Dieu : « J’étais comme un poisson dans un bocal qu’on aurait lancé dans l’Océan » se souvient-elle. Au cours de ses études elle ressent un appel plus radical à suivre le Christ.

Dans ce documentaire, Carine Poidatz met en lumière les choix de vie de cette femme à la recherche d’un équilibre entre action et contemplation. Elle tente de comprendre également son parcours de foi, de sa conversion à sa vocation : depuis deux ans, Danielle Brunon s’est engagée au sein de l’Ordre des Prêcheurs comme Tertiaire Dominicaine, c’est-à-dire comme laïque vivant « dans le monde, sans être du monde ».