Aurélie et Cyril souffrent d’un handicap mental. Ils se sont mariés il y a quatorze ans et vivent leur vie de couple accompagnés par l’Arche.

Aurélie partage son temps entre le foyer de l’Arche à Paris où elle vit en semaine et sa maison où elle rejoint son mari le week-end.

Dans le documentaire, on assiste a une rencontre entre les personnes du Foyer de l’Arche de Paris et celles de Trosly-Breuil. L’occasion pour eux de rencontrer le fondateur de l’Arche, Jean Vanier, et de faire la connaissance des résidents du centre, lourdement handicapés.

Avec L’Amour tout court, Jacques Debs livre un film fort, dépouillé de tout préjugé, sans pour autant passer sous silence les difficultés rencontrées par les protagonistes. Il pose avec simplicité la question du mariage entre personnes handicapées.