La calomnie anticléricale d’une certaine presse – les prêtres auraient été des “planqués” pendant la Grande Guerre – n’a pas eu prise sur l’opinion publique. Bien au contraire, elle a jeté les bases de la réconciliation de l’Eglise et de la République.
***
Extrait du film Omer Denis, un prêtre sous la mitraille de Marie-Christine Gambart, commenté par le P. Yves Combeau, dominicain et historien.

Une production : CFRT