Texte intégral :

C’est le point commun entre toutes les religions, mais en quoi consiste t-elle vraiment ? – LA PRIÈRE –

« La prière est à notre âme ce que la pluie est à la terre ». Si le Curé d’Ars la compare à la pluie, ce n’est pas pour dire que la prière est ennuyeuse ou rébarbative mais bien pour évoquer ce lien indissociable entre Dieu et l’homme.

Plus largement, un désir semble inscrit au cœur de l’homme de se tourner, à certains moments (rarement les plus paisibles), vers « quelqu’un » ou « quelque chose » de plus grand que ce monde, même sans avoir les mots pour l’invoquer.

L’Église invite ses fidèles à entrer dans le dialogue incessant et Universel avec Dieu. Mais sur quoi se base cette prière ?

Sur l’immense richesse offerte par l’Ancien Testament, résumée dans le livre des Psaumes. En 150 prières, ils nous apprennent à intercéder, supplier, demander pardon, louer et rendre grâce.

Car prier, ce n’est pas rabâcher un beau texte ou une poésie : Mt 6-7 : « Quand vous priez ne rabâchez comme les païens qui s’imaginent qu’à force de paroles, ils seront exaucés… »

Donc quand l’Eglise reprend à son compte les psaumes de David, c’est bien pour nous aider à nous les approprier ; en les mettant dans le cœur et sur les lèvres de Jésus, en notre nom.

Il faut dire que s’il y a un expert de la prière dans la Bible, c’est bien lui, il y est le plus souvent en train de prier. Lors du sermon sur la montagne, Il révolutionne la prière en nous enseignant le Notre Père.

Car c’est toujours par le Christ et dans l’Esprit Saint que les chrétiens se tournent vers le Père et peuvent s’écrier « Abba, Père ! » (Romains 8, 15-16).

Finalement, Prier, c’est prendre la liberté de dire à Dieu tout ce que notre désir peut porter, comme demandes, questions, repentirs, cris de révolte , questions, ou silences d’adoration, mais toujours en communion avec Jésus.

Une production : CFRT / REVIVAL prod / France Télévisions

Crédits : Musique originale : Thomas Pouzin
Avec la voix de Fitzgerald Berthon