Il y a quatre couleurs dans la liturgie selon le temps où l’on se trouve :blanc, rouge, violet, vert. Les prêtres aujourd’hui étaient en vert. C’est donc le temps ordinaire. Temps où apparemment, il ne se passe rien de spécial. Pour nous chrétiens, le vert est l’expression d’une force secrète, celle de la sève qui monte au cœur de l’arbre, et lui donne vie et verdure. Le vert est aussi couleur d’espérance dans le quotidien des jours. C’est la couleur du fruit vert, promesse d’un fruit mûr. Le vert porte à l’espérance comme le printemps appelle la récolte. Le Christ est la sève et l’espérance du grand arbre qu’est l’Église.