Sous la présidence de Ben Ali, Ghaith, un jeune tunisien est accusé de terrorisme sans preuve avérée. Incarcéré sans procès durant plusieurs années, il est violemment torturé. En parallèle, en France, depuis une trentaine d’année, des membres de l’ACAT (Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture) de Thonon-les-Bains, s’indignent contre les Droits de l’Homme bafoués en toute impunité et luttent pour rompre le silence imposé par la répression. Ils militent alors auprès des autorités tunisiennes pour l’arrêt des actes de violences physiques et morales et obtenir des jugements équitables.

Ce film relate leur action en faveur de Ghaith, avec l’écriture régulière de lettres aux responsables des milieux politique, judiciaire et pénitentiaire de Tunisie pour dénoncer son sort en prison. En faisant pression sur les conditions de détention du jeune homme, ils obtiennent son procès puis sa libération en 2011. Aujourd’hui, le père de Ghaith parle ouvertement du soutien de ces lettres durant les heures noires qu’ils ont vécues : « Vos appels et vos paroles ont été pour moi et Ghaith un espoir de justice et de réassurance dans cet état policier, régi par la dictature et la mafia. »

***
Ce chapitre met en lumière la motivation des bénévoles de l’ACAT, fondée sur une conscience humaniste, politique et religieuse, à condamner la torture et à défendre les droits de l’homme. Au travers de la figure de Nicomède, nous décodons l’action de l’ACAT, contre la torture et pour des jugements équitables : “Un pharisien, resté dubitatif au sujet de Jésus, rappelle à ceux qui l’accusent, l’interdiction dans la Loi de le torturer, assortie d’obligation de le juger”.

***
Pour vivre le Carême 2012, le film Passionnément de Marie Viloin propose une vision contemporaine de la Passion du Christ en six chapitres.

Une production : CFRT/ France Télévisions