Depuis l’apparition de la Vierge Marie à soeur Catherine Labouré en 1830, la chapelle parisienne est devenue un lieu de pèlerinage connu de part le monde. Ici, les Filles de la Charité accueillent le croyant comme le passant, le parisien comme l’étranger.

La chapelle de la médaille miraculeuse c’est 250 messes par an, 130 intentions de prière quotidiennes. Une activité intense pour un lieu fort.

Les pèlerins aiment tant le lieu qu’il est difficile de les en faire partir. Le personnel en charge du ménage, croyant mais non catholique, apprécie aussi de travailler sous le regard de Marie.

Les fruits spirituels de la chapelle miraculeuse sont nombreux. Par la grâce de la médaille ou par l’écoute du confesseur, les âmes se transforment et renaissent à l’espérance.

Faute de place pour des ex-voto, les pèlerins remercient la Vierge Marie par des bouquets. Elle reste l’indéfectible Mère du ciel à qui se confier, à qui s’en remettre. Tel serait la véritable sainteté.

Une production : CFRT