Le monastère de la Grande Chartreuse en Isère est le premier monastère et la maison-mère des moines-ermites de l’ordre des Chartreux. Les moines y vivent depuis 1000 ans dans le silence, la solitude et la prière à 1 190 mètres d’altitude. Le monastère ne se visite donc pas. Pour satisfaire la curiosité des visiteurs, le Musée a été créé en 1957.

En 1964, les Productions du Parvis obtiennent une permission exceptionnelle et font entrer leur caméra derrière la clôture.

Le film s’ouvre sur une longue séquence qui dépeint notre société envahit par le bruit, dans le travail comme dans les loisirs.  Après une évocation de l’histoire de Saint Bruno et de la chartreuse, au cours d’une visite au musée de la Correrie, la caméra suit en silence la vie d’un chartreux au cours de la journée et de la nuit, pénétrant dans sa chambre monacale. Le reportage se poursuit par une visite à l’usine où se fabrique la célèbre liqueur, dont le secret est conservé par les pères Chartreux.

La Grande Chartreuse reste le conservatoire des valeurs essentielles à la vie humaine et religieuse : silence et solitude.

Une production : Productions du Parvis