Au camp de Noisy, en 1958, Geneviève de Gaulle-Anthonioz rencontre la misère qu’elle a vécue en déportation. Elle suit alors le père Joseph Wresinski, fondateur de “Aide à toute détresse”, dans son projet de remettre debout les plus pauvres. Ceux qui l’ont croisé lui rendent hommage.
> Le site refuserlamisere.org

Une production : CFRT/ France2

Crédits : cf. base arhives