Franciscain du Bronx, Charles-Benoît vit dans un quartier pauvre de Limerick au sud de l’Irlande. Depuis sept ans, il y exerce un ministère de guérison et de délivrance grâce à cinq heures de prière par jour. “Ce n’est pas moi qui ait le pouvoir de faire quoique ce soit, c’est le Seigneur. Il faut donc mieux que je sois branché et proche de Lui pour Lui permettre de faire ce qu’Il veut faire, à travers moi.” Les guérisons surviennent, si bien qu’on traverse le pays pour rencontrer le frère Charles-Benoît. Les parents de la petite Kally autiste témoignent de la puissance de la prière du franciscain.