L’abbaye de Jouarre fut créée au VIIe siècle au milieu d’une campagne quasi inhabitée. Aujourd’hui, l’abbaye se découvre à portée de regard, en plein centre-ville de Jouarre, petite localité de 4 200 habitants. Il suffit de pousser le lourd portail de l’église abbatiale pour découvrir, priant dans le choeur, les 38 moniales de la communauté. Les soeurs de Jouarre n’ont pas fait de leur monastère un lieu inaccessible. Bien qu’elles vivent en clôture et au rythme des offices, le lieu est ouvert au monde par la règle de l’hospitalité bénédictine. Sur leur site internet, elles ont mis en exergue cette phrase tirée du chapitre 53 de la Règle de saint Benoît : « Tous les hôtes qui surviennent au monastère seront reçus comme le Christ. »

Pour les soeurs, offrir l’hospitalité, ce n’est pas seulement ouvrir une porte, fournir un gîte et un couvert à prix modique. La Règle de saint Benoît est exigeante, et l’on ne peut se satisfaire de ses mots, car cette hospitalité dépasse le simple service. Il s’agit de donner quelque chose de soi… En pénétrant ce lieu et à travers ces femmes, ce sont notre propre définition de l’hospitalité et nos limites intimes que Pierre Lane a explorées.

Une production : CFRT