Klong Toey est un bidonville de Bangkok dans lequel les chauffeurs de taxi refusent pour la plupart de pénétrer. Drogues, prostitutions, criminalités en tous genres et sida endémique, ce bidonville concentre tous les maux des laissés-pour-compte. Joe Maier, prêtre américain, habite ce quartier depuis plus de quarante ans. “Father Joe”, comme on l’’appelle ici, connaît chaque maison, chaque famille et écoute avec bonhomie les récits d’une violence ordinaire.
Témoin devenu chroniqueur, il raconte ces histoires des habitants de Klong Toey depuis plusieurs années dans des articles et des livres. « Je suis là pour les écouter. Je veux passer le restant de mes jours à défendre leur dignité. »
Homme de terrain, ce prêtre iconoclaste vit au sein du Mercy Center, un centre d’’accueil atypique qu’’il a créé en 1967 dans le cadre de Human Developpement Fondation. Il fait office d’orphelinat  pour des enfants violentés, des adultes atteints du sida et de la tuberculeuse, d’école.
Comme tous les jours, l’’homme aux allures de parrain de Brooklyn raconte, écoute et règle la vie de la communauté. “”Father Joe”” pose un regard particulier sur Klong Toey. Par ses combats, son engagement, il rappelle les drames de la misère et les ravages des maladies. Mais à l’’écoute de ces histoires, de ces chroniques, de ces tranches de vies, c’est alors notre regard qui change sur ce bidonville. Klong Toey n’est plus un taudis, c’est un lieu de fierté et de dignité.

Une production : CFRT/ France2