Personnage controversé aussi bien qu’adulé, Padre Pio, capucin et prêtre italien, est né le 25 mai 1887 à Pietrelcina.
Ses stigmates apparaissent en 1918, phénomène mystique qui est accueilli d’abord avec précaution, voire avec scepticisme par l’Église. Malgré sa volonté de les dissimuler, ses manifestations sont bientôt connues, et ilest surnommé « Il Santo ».
De nombreux pèlerins viennent à San Giovanni Rotondo, où il officie, pour assister à la célébration de la messe et se confesser. Le phénomène prend de l’ampleur, déclenchant une polémique. La dévotion dont il est l’objet devient en effet suspecte, et en1921 l’Église décide d’enquêter afin de faire la part des choses. Si sa personne est jugée bonne, son entourage et la dévotion dont il est l’objet sont considérés comme néfastes.
Il meurt en 1968 et est canonisé en 2002 par Jean-Paul II.
Marie Viloin livre un film historique sur l’histoire religieuse de l’Italie du XXe siècle, marquée par le traumatisme collectif des deux guerres mondiales. Sans chercher à se positionner sur la réalité des phénomènes surnaturels dont il est l’objet, ce documentaire s’attache à déchiffrer les regards opposés des papes Pie XII et Jean XXIII sur celui que les italiens nommeront « saint Pio da Pietrelcina »

Une production : CFRT