Née en 2009, à l’initiative de Samuel Grzybowski, jeune catholique alors âgé de 16 ans, « Coexister » constitue aujourd’hui une association forte de 1800 adhérents et 600 membres actifs, répartis dans 25 grandes villes françaises.

Grâce au vote du public, « Coexister », elle est devenue le lauréat de l’édition 2015 du prix « La France s’engage », remis en mars et conçu l’an dernier par le Président de la République pour identifier et aider financièrement à grandir des associations jugées à forte utilité publique.

De la société civile à la plus haute instance politique… La reconnaissance est totale et semble signifier que la quête de « Coexister » est porteuse de sens et d’espoir dans une France confrontée avec effroi à l’ampleur de ses fractures identitaires après les « événements de Charlie ».

Le dialogue interconfessionnel que revendique l’association n’est pas une fin en soi, mais un outil au service de la cohésion nationale, un moyen de créer du lien et de contribuer au « vivre ensemble ».

Le film s’articule autour de quatre personnages emblématiques de “Coexister” et de leurs actions sur le terrain.