En espérance d’enfants – Reportage de Christelle Ploquin – CFRT/ France Télévisions – Mars 2017

De nombreux couples sont en désir d’enfants et vivent une réelle souffrance à ne pas pouvoir donner la vie. Comment vivre cette épreuve : repliés sur elle ou en communauté et en Eglise ? Le “pèlerinage de fécondité”, organisé par la paroisse Sainte-Colette-des-Buttes-Chaumont à Paris (19e), propose à ces couples infertiles un espace de prière communautaire autour de sainte Colette.  Réformatrice de l’ordre des clarisses au 15e siècle, sainte Colette est traditionnellement priée par les couples ayant des difficultés à avoir un enfant. Témoignages d’un couple qui a bénéficié de l’intercession de sainte Colette et d’un couple, bien que resté sans enfant, a choisi d’accompagner les couples en espérance d’enfants.

Le pèlerinage a lieu chaque année, le dimanche de mars le plus proche du 6 mars, fête de sainte Colette, dans la paroisse le pèlerinage diocésain pour les couples « en espérance d’enfants ».  Cette religieuse franciscaine naquit en 1381 d’une mère qui avait 60 ans le jour de sa naissance, grâce à l’intercession de saint Nicolas, le patron des enfants.

Information sur les soirées et pèlerinages à Sainte-Colette-des-Buttes-Chaumont sur le site Vie naissante, site de l’Eglise catholique de Paris.

Prière à Sainte Colette pour demander la grâce de la fertilité

En plus du « pèlerinage de fécondité » organisé cette année le 3 mars, l’église célèbre une messe pour les couples en Espérance d’enfants le 1er dimanche de chaque mois. Voici leur prière :

Seigneur,
notre paroisse veut te prier, par l’intercession de Sainte Colette, pour les femmes de ce temps qui souhaitent donner naissance à un enfant. À plusieurs reprises, tu as permis que des couples soient exaucés ici, dans notre paroisse, ou à Poligny au monastère où repose le corps de Sainte Colette.

Vers toi nous nous tournons, espérant que tu donneras la joie de la fertilité à ceux et celles qui se tournent vers toi, dans cette intention. Nous te prions avec toutes celles et ceux qui, dans le diocèse de Paris et plus loin encore, vivent dans l’attente de ta grâce. Que le moment venu ils sachent te remercier toi, le Père de toute création.

Par Jésus-Christ notre Seigneur.

© Nihil obstat – M. Dupuy pss – 9 novembre 2006