Denise Masson (1901-1994) a quitté le couvent très jeune pour une vocation d’infirmière. A Marrakech où elle a vécu et exercé son métier, elle a appris à connaître la culture marocaine et la foi musulmane. Ses recherches aboutissent en 1967 à sa traduction française du Coran. Une traduction unique qui souligne les valeurs religieuses communes aux religions monothéistes.

Une production : CFRT/ KTO/ Crescendo Films

Crédits :

Les parole de Denise Masson sont extraites de “Mademoiselle Masson, lettres à un jeune homme” de Nicole PONTCHARRA © Tarik éditions 2009