Sainte Brigitte la suédoise et sainte Catherine l’italienne ont marqué l’Eglise du 14ème siècle. En 1999, le pape Jean-Paul II a élevé Brigitte de Suède et Catherine de Sienne au rang de patronnes de l’Europe.

Apparentée à la famille royale, Brigitte de Suède devient veuve assez tôt. Dieu lui révèle la règle d’un tout nouveau type de monastère en Europe. Ce sera l’ordre du Saint-Sauveur dit des brigittines qui a la particularité d’être mixte et d’avoir à sa tête une abbesse. Brigitte de Suède meurt à Rome avant d’avoir reçu du pape l’approbation de sa règle monastique.

A Sienne, Catherine est une fille du peuple. Rêvant à sept ans d’imiter la virginité de Marie, elle adopte la robe et les principes de l’ordre des dominicains. Inspirés par Dieu, ses Dialogues lui valent d’être reconnue Docteur de l’Eglise par le pape Paul VI.

Oeuvrant toutes deux pour la restauration de la pureté de l’Eglise et de la papauté romaine, leur portrait montre l’engagement de leur foi et rend hommage à leur féminité novatrice.

Une production : CFRT/ France2