Texte intégral :

Aussi célèbres que les douze mercenaires ou les douze travaux d’Hercules, savons-nous réellement ce qu’est un Apôtre ?

Apôtre vient du grec apostolos, qui signifie envoyé. Comme tout envoyé, l’apôtre a un lien direct, constitutif, avec l’envoyeur. L’apôtre par excellence c’est Jésus lui-même, l’envoyé du Père. Et lui-même appelle douze apôtres à sa suite parmi ses nombreux disciples. « Comme le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie » (Jean 20,21).

12, ce chiffre symbolique rappelle les douze tribus du peuple hébreu et annonce la formation du peuple de la nouvelle Alliance. Ces apôtres sont donc avant tout des disciples qui ont suivi Jésus jusqu’à sa mort, et qui ont été témoins de sa résurrection. Ils ont tous été choisi et ont tous une mission.

Mais les apôtres ne sont-ils que 12 ? Au-delà de la symbolique biblique, Jésus a envoyé en mission de nombreux hommes et femmes… Comme les 70 disciples dépêchés par groupe de 2 pour annoncer l’Evangile dans différentes régions. « Le Seigneur désigna encore soixante-dix autres disciples, et les envoya deux à deux dans toutes les villes où lui-même devait aller. » (Luc 10-1)

Dans la tradition médiévale Marie de Magdala (Marie-Madeleine) est appelé « L’apôtre des apôtres » car selon l’Evangéliste Jean, c’est à elle SEULE que Jésus demande de porter la nouvelle de Sa résurrection aux 12 apôtres.

Bien qu’il n’ait pas connu Jésus, Saint Paul revendique également le titre d’apôtre, parce qu’il a rencontré le Ressuscité et a été envoyé à son tour. « Paul, Apôtre, non de la part des hommes, ni par un homme, mais par Jésus Christ et Dieu le Père… » (Galates 1,1).

Tous les apôtres portent la même mission : annoncer l’Evangile, et tous l’adaptent en fonction des époques et des destinataires. Plus largement, par son baptême, tout chrétien devient apôtre, envoyé pour témoigner de l’Evangile.

Une production : CFRT / REVIVAL prod / France Télévisions

Crédits : Musique originale : Thomas Pouzin
Avec la voix de Fitzgerald Berthon