Un reportage d’Eric Gerber – CFRT/ France2 – 2013

La fête du Sacré-Coeur de Jésus à Marseille – Notre vidéo

Marseille est la première ville a avoir été consacrée au Sacré-Cœur de Jésus-Christ. C’était au 18e siècle. Depuis, tous les ans au mois de juin, les Marseillais s’en souviennent. En la basilique du Sacré-Cœur de Marseille, tous les responsables d’Eglise et de la ville sont réunis pour un temps de miséricorde et d’amour que partagent les Marseillais avec ferveur.

Qu’est-ce que le Sacré-Coeur de Jésus ? – Définition

“C’est le coeur de Jésus symbole de l’amour divin, centre où tout converge et qui embrasse tout. L’Eglise contemple le coeur du Sauveur de l’humanité et se laisse guider par lui jusqu’au plus profond du mystère de l’amour où se rencontrent l’homme et Dieu. La dévotion au Sacré Coeur nous invite à fixer notre attention sur ce coeur aimant, compatissant et miséricordieux qui révèle le coeur de Dieu. Il existe des liens intimes entre le Sacré-Coeur et l’Eucharistie”. In Glossaire sur le site de la CEF

Sainte Marguerite-Marie Alacoque, inspiratrice du culte au Sacré-Coeur de Jésus

Religieuse de la Visitation dans la seconde partie du 17e siècle à Paray-le-Monial, sainte Marguerite-Marie consacra toute sa vie à la diffusion du message qu’elle avait reçu. Pendant les années 1673-75, le Christ – le Sacré-Coeur – lui révéla l’immensité et la profondeur de son amour pour toute l’humanité : “Voici ce Coeur qui a tant aimé le monde et qui, en retour, n’en reçoit qu’ingratitude”. En 1686, on célébra pour la première fois la solennité du Sacré-Coeur au monastère de la Visitation de Paray. Cette dévotion allait s’étendre rapidement à toute l’Église. Sainte Marguerite-Marie termina sa vie intense d’humilité et d’adoration le 16 octobre 1690 à Paray-le-Monial, haut-lieu, en notre temps, de nombreux rassemblements..

Qu’est-ce qui distingue la solennité du Saint-Sacrement de la fête du Sacré-Coeur de Jésus ?

Le P. Jean-Sébastien Strumia nous donne un bref cours d’histoire et de théologie sur les fêtes-Dieu et du Sacré-Coeur, deux fêtes complémentaires, expression de la dévotion au Christ, vrai Dieu et vrai homme.