La Pentecôte de Véronick Beaulieu-Mathivet dans la série Histoire de croire Mémoire vivante de l’Eglise.

A Jérusalem, la manifestation de l’Esprit Saint à la Pentecôte fonde l’Eglise des premiers chrétiens sur les bases du judaïsme. L’Eglise qui naît se diversifie mais son message reste universel.
Que fête-t-on le dimanche de la Pentecôte ?

Avec le jour de la Pentecôte à Jérusalem commence le temps de l’Eglise. Le jour de la Cinquantaine (en grec), sept semaines après la Résurrection du Christ, le Don de l’Esprit Energie de l’amour divin qu’il avait promis constitue l’Evènement fondateur, le Baptême de son Eglise. Nos frères Juifs célèbrent toujours cette fête des sept semaines (Chavouoth) après la Pâque (Pessah) comme mémorial du don de la Tora à Moïse au Sinaï et de l’Alliance de Dieu avec son peuple qu’il fait sortir (en exode) à travers le désert vers la Terre promise. Pour les chrétiens, la Pentecôte est l’ultime réalisation des prophéties. Tout au long de la Bible, depuis la Genèse, l’Esprit de Dieu est annoncé sous le triple symbole du Souffle créateur, du Feu ardent et de l’Eau vive. Le Christ mourant en Croix livre passage à l’Esprit pour continuer son œuvre dans le monde et achever toute sanctification. L’Esprit ! dommage que notre langue emploie ce mot si abstrait pour dire le Souffle du Dieu vivant. Un jeune préparant la Confirmation l’avait bien compris. Il disait : Je dois me laisser propulser par son Dynamisme : il sera le moteur de ma vie.

Fr. Marie-Bernard, dominicain

Le défi de la Pentecôte par Fr. Timothy Radcliffe, dominicain

Ce qui s’est passé à la Pentecôte n’appartient pas qu’au passé. Cette victoire sur les divisions et pour la compréhension est encore à gagner aujourd’hui.

Relire le texte de l’évangile « De même que le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie : recevez l’Esprit Saint » (Jn 20, 19-23)

C’était après la mort de Jésus ; le soir venu, en ce premier jour de la semaine, alors que les portes du lieu où se trouvaient les disciples étaient verrouillées par crainte des Juifs, Jésus vint, et il était là au milieu d’eux. Il leur dit :  « La paix soit avec vous ! » Après cette parole, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur. Jésus leur dit de nouveau : « La paix soit avec vous ! De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie. » Ayant ainsi parlé, il souffla sur eux et il leur dit : « Recevez l’Esprit Saint. À qui vous remettrez ses péchés, ils seront remis ; à qui vous maintiendrez ses péchés, ils seront maintenus. »